Orion et Betelgeuse, le chasseur et la supernova

By 11 novembre 2015Astronomie

Orion, le chasseur

L’hiver arrive, et dans le ciel nocturne, sa constellation phare: Orion, le chasseur légendaire de la mythologie grecque. C’est surement l’une des plus anciennes constellations, et de nombreuses civilisations antiques l’ont tracée : Sumériens, Egyptiens, Chinois ; on en trouve mention dans l’Odyssée d’Homère, la Bible, etc… Sa notoriété est surtout due à ses étoiles très brillantes et reconnaissables:

Rigel, une supergéante bleue, grande comme 84 Soleils et 21 fois plus massive, située à 770 années-lumière de nous et qui est la 7ème étoile la plus brillante du ciel.

Betelgeuse, une supergéante rouge, 950 fois plus grande que le Soleil, 22 fois plus massive, située à 940 années-lumière de nous et qui est la 9ème étoile plus brillante du ciel, et la 16ème plus grosse étoile connue.

Belatrix, l’étoile amazone, une supergéante bleue, grande comme 6 Soleils et 6 fois plus massive, située à 240 années-lumière de nous et qui est la 27ème étoile la plus brillante du ciel.

Alnitak, Alnilam et Mintaka, qui forment la ceinture d’Orion, sont situées respectivement à environ 800, 1 340 et 915 années-lumière de la Terre.

Constellation d'Orion

Constellation d’Orion

Betelgeuse, l’étoile en sursis

Betelgeuse est une supergéante rouge immense (950 fois plus grande que le soleil) mais peu massive en comparaison (seulement 22 fois plus que le soleil), ce qui fait que sa température en surface n’est que de 3000°C (comparé à 5500°C pour le soleil) et sa densité est à peine équivalente à l’atmosphère terrestre à 100km d’altitude, mais elle est tout de fois 100 000 fois plus lumineuse que le soleil.

Il faudrait 250 ans dans un avion volant à 1000km/h pour en faire le tour. Dans le système solaire, elle occuperait tout l’espace entre le soleil et Jupiter. Son « atmosphère » occupe tout l’espace jusqu’à Neptune et il y règne une température de 1500°C.

Betelgeuse est en fin de vie, après quelques centaines de millions d’années d’intense combat entre forces gravitationnelles et réactions nucléaires (plus les étoiles sont massives, plus leur durée de vie est courte), et elle devrait exploser en supernova d’ici à 10 000 ans. (voir article). A ce moment-là, en moins d’une seconde son cœur s’effondrera en une étoile à neutrons de 20km ; ses couches externes seront expulsées à un dixième de la vitesse de la lumière, en une gigantesque explosion de supernova. Pendant plusieurs semaines son éclat atteindra plusieurs milliards de fois celui du soleil.

Et pour nous observateur terrien, cet éclat sera visible même en plein jour, donnant l’illusion d’un deuxième soleil, et nous éclairera la nuit comme la pleine lune pendant plusieurs semaines avant qu’elle ne disparaisse à jamais à nos yeux.

Crédits:

  • Schéma: Stellarium